Accueil Offices Prières Chants liturgiques Les Saints Icônes Enseignement Les Sacrements Divers Liens Vidéos

Parole des Anciens

Si vous renoncez à votre volonté propre en cherchant la volonté de Dieu, Dieu sera avec vous. Si vous voulez suivre votre propre pensée, Dieu vous abandonnera.
Pour l'homme, la plus grande punition est que Dieu l'abandonne à sa volonté propre. A notre époque qui a rejeté le Christ, personne ne comprend cela.    Archimandrite Sophrony

il y a des Saints partout dans nos cimetières. Une mère qui a élevé ses enfants avec crainte de Dieu est une Sainte. Un homme qui s'est bien conduit dans sa vie et qui a aimé l'Eglise est un Saint...Chaque cimetière est un lieu Saint, tel une Eglise où l'on doit entrer doucement, avec crainte et humilité.    Archevêque Justinien ( Chira )

Voici cinq chemins de la conversion : d'abord la condamnation de nos péchés, puis le pardon accordé aux offenses du prochain; le troisième consiste dans la prière; le quatrième dans l'aumône; le cinquième dans l'humilité. Ne reste donc pas inactif, mais chaque jour emprunte tous ces chemins; ce sont des chemins faciles et tu ne peux pas prétexter ta misère ... St Jean Chrysostome

Jésus est ma respiration, plus encore que l'air, à tout instant de ma vie. Il est ma lumière, avant tout autre lumière, ma nourriture et ma boisson, mon vêtement, mon parfum, ma douceur, mon père et ma mère, un sol plus ferme que la terre que rien ne peut ébranler et qui me porte. St Jean de Cronstadt

Tant que l'on voit dans l'autre des défauts, on ne possède pas, soi-même, l'humilité. Aux yeux des humbles, tous paraissent meilleurs que soi, tous semblent bons. Ce qui fait notre malheur, c'est de vouloir trouver en nous la Sainteté, au lieu de l'humilité. Staretz Macaire d'Optino

Si nous avons reçu la pensée, c'est pour connaître le Christ; si nous avons reçu le désir, c'est pour courir vers Lui; si nous avons la mémoire, c'est pour Le porter en nous." Nicolas Cabasilas - La vie en Christ

Celui qui n'aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur, ni la douceur de l'Esprit-Saint. Mais celui qui n'a pas reçu le Saint-Esprit ne désire pas prier pour ses ennemis. L'âme qui n'a pas l'amour des ennemis n'aura jamais la paix; elle se tourmentera et fera souffrir les autres. St Silouane

Et si l'on me demandait :" que désires-tu de Dieu, quel don ? "; Je répondrais : " l'esprit d'humilité qui, plus que tout, plaît au Seigneur " St Silouane

Seigneur, dans Ta miséricorde, viens à la recherche de ta créature et montre-toi aux hommes par le Saint-Esprit, comme tu te révèles à Tes serviteurs. Réjouis, Seigneur, par la venue de Ton Esprit-Saint, toute âme affligée. Fais, Seigneur, que tous les hommes qui Te prient connaissent le Saint-Esprit.   Staretz Silouane p 275

Saint Jean Chrysostome a dit :"le premier père spirituel de l'homme est la voix de la conscience", c'est le premier lien spirituel de l'homme avec Dieu. Notre conscience s'éclaire et acquiert la maturité en écoutant la parole de l'Evangile, en faisant le travail intérieur de la prière et en communiant aux Saints Sacrements du Christ. Apostolia Novembre 2014

Saint Jean Chrysostome a dit : "Veux-tu voir ce qu'est l'Eglise et quel est le miracle que produit l'Eglise ? C'est très simple. Entre dans l'église et tu verras que c'est un lieu où tu entres loup et tu sors agneau, tu entres brigand et tu sors Saint, tu entre coléreux et tu sors doux, tu entres homme et tu sors Dieu selon la grâce" Apostolia Novembre 2014

L'Esprit-Saint est la joie de Dieu se déversant sur la création, pour assurer une orientation renouvelée de la création vers son Créateur, le dépassement de la séparation entre Dieu et la créature et donc la réalisation plénière de la créature. La joie de Dieu, concentrée dans le Saint-Esprit, se déverse grâce à Lui dans nos âmes, de sorte que nous sommes introduits dans la Joie même de la Trinité.         Dumitru STANILOE dans Prière de Jésus et Expérience du Saint-Esprit - DDB

Athanase,l' Archevêque d'Alexandrie de Sainte mémoire, supplia Abba Pambo de descendre du désert à Alexandrie. Il descendit donc. Et voyant une actrice, il se mit à pleurer. Ceux qui étaient présents lui demandèrent le motif de ses larmes et il dit :" deux choses m' incitent à pleurer : l'une, la perte de cette femme, l'autre, que je n'ai pas un tel souci de plaire à Dieu que cette femme de plaire aux hommes mauvais"                                                                          Paroles des Anciens

N'imagine pas que tu puisses te libérer des passions et échapper à la souillure des pensées passionnées, si tu portes encore l' arrogance et l' enflure des vertus; car tu ne verras pas la demeure de la paix dans la bonté des pensées, tu n' entreras pas avec joie dans le temple de l'amour, tant que tu te confieras en toi-même et dans tes oeuvres.     Philocalie des Pères Neptiques N. Stethatos p37

La prière de celui qui garde des griefs contre son prochain est impure. Nous ne pouvons et devons adresser des reproches qu'à une seule personne : nous-même. Sans cette accusation de soi, la prière sera aussi vaine que si l'on adressait des reproches, dans son coeur, à autrui.           Le Chemin des Ascètes - Titi Colliander

 Il n' y a pas de félicité plus grande que d'aimer Dieu de toute son intelligence, de tout son coeur et de toute son âme, ainsi que l'a commandé le Seigneur, et son prochain comme soi-même. Lorsque cet amour remplit l'âme, tout la réjouit; mais quand il se perd, l' homme ne trouve pas de repos, il se trouble et accuse les autres de l' avoir offensé. Il ne comprend pas que c'est lui le coupable : il a perdu l'amour de Dieu, il a jugé ou haï son frère. La grâce vient de l' amour pour notre frère et c'est par l' amour pour notre frère qu'on la garde. Mais si nous n'aimons pas notre frère, la grâce Divine ne viendra pas dans notre âme.                                                                              Saint Silouane

Un profond silence est une prière profonde et une prière profonde est un profond silence.
L' intelligence et l' éducation n'ont aucune valeur si elles ne sont pas au service de l'amour.
La plus grande chose qui nous sera demandée au jugement dernier est "pourquoi n'avons-nous pas fait plus attention à notre prochain ? "

                                                                                                 Père Arsenié

Les Saints Pères nous disent tous d'une seule voix : "La première chose à vous mettre dans l' esprit est de ne jamais, en aucune façon, vous appuyer sur vous-même. Le combat que vous allez affronter est extraordinairement ardu et vos seules forces humaines sont absolument insuffisantes pour le mener. Si vous vous fiez à vous-même, vous serez immédiatement renversé et vous perdrez toute envie de continuer la lutte. Seul Dieu peut vous donner la victoire, selon votre propre désir"       Extraits de  le Chemin des Ascètes de Tito Colliander

La meilleure et la plus belle des choses est de s' accueillir réciproquement les uns les autres. Nous n'allons pas être jugés pour ce que nous avons donné ou pas donné aux autres, mais d' après le comment nous avons accueilli notre frère dans notre coeur. Juger mon frère, cela veut dire que je ne l'accueille pas dans mon coeur. Nous pouvons beaucoup jeûner ou faire de grands efforts ascétiques, mais rappelons-nous que ce n'est pas la nourriture qui m'approche ou qui m'éloigne de Dieu, la nourriture qui nous fait entrer ou ne pas entrer auprès de notre Dieu dans le Royaume et qui nous fait ressentir le Royaume en nous-mêmes, c'est notre prochain ! Voilà la clé du Royaume : le Seigneur, ton prochain et toi-même. On ne peut échapper à ce cercle qui nous unit les uns aux autres, qui fait de cette vie, notre Paradis ou notre enfer.                                                                       Monseigneur Joseph

 

Abba Antoine scrutant la profondeur des jugements de Dieu, demanda: « Seigneur, comment se fait-il que certains meurent dans la fleur de l' âge, tandis que d'autres atteignent une extrême vieillesse ?Pourquoi y a-t-il des pauvres et des riches ? Comment des hommes injustes s'enrichissent-ils tandis que des justes sont dans le besoin ? Survint alors une voix qui lui dit : « Antoine, sois attentif à toi-même; car le reste, c'est le jugement de Dieu et il ne te convient pas de le connaître. »

 

"Les vagues sont violentes, la houle est terrible, mais nous ne craignons pas d' être engloutis par la mer,car nous sommes debout sur le roc.
Que la mer soit furieuse, elle ne peut briser ce roc; que les flots se soulèvent, ils sont incapables d' engloutir la barque de Jésus.
Que craindrions-nous ? Dites-le moi : la mort ? Pour moi, vivre, c'est le Christ et mourir est un avantage ( Ph 1,21 ), l' exil ? La terre appartient au Seigneur, avec tout ce qui la remplit ( Ps 23, 1 ), la confiscation des biens ? De même que nous n' avons rien apporté dans ce monde, nous ne pourrons rien emporter ( 1 Tim 6, 7 ), les menaces du monde ? Je les méprise et ses faveurs, je m' en moque; je ne crains pas la pauvreté, je ne désire pas la richesse.
Je ne crains pas la mort, je ne désire pas vivre, sinon pour vous faire progresser. C'est à cause de cela que je vous avertis de ce qui se passe et j' exhorte votre charité à la confiance"
                                                                                              St Jean Chrysostome

 

 

 

"Guérir, c'est recouvrer le Christ. La guérison ne signifie pas la cessation d'une douleur, mais la recouvrance du Christ qui me donne la paix, la constance, l'aspiration au bien, la compréhension de l'autre et l'amour infini et inconditionnel, car tel est le Christ. Gisant dans le péché, je hais, je juge, je dis du mal des autres, je vois leurs fautes et les divulgue à un maximum de personnes ..."
Mgr Joseph, revue Apostolia Nov. 2017


Deux nouveaux acathistes, à l'Esprit-Saint et pour les défunts dans Prières-Acathistes

Deux nouveaux textes : Don de la joie et Souvenir de la mort dans Divers

 

 

Le Saint et grand Carême

 

 Pendant le grand Carême, un compagnon indispensable est le Triode de Carême qui nous offre, matin et soir des textes très pénitentiels pour nourrir notre âme.
Pour ceux qui disposeraient encore d'un peu de temps, la tradition Orthodoxe recommande la lecture pendant le grand Carême de 2 livres : L'Echelle Sainte de St Jean Climaque et  Histoire Lausiaque de Palladius.

Pour St Jean Climaque, le fondement de la vie spirituelle est le repentir, la pénitence. Il ne s'agit pas d'un complexe de culpabilité, nourri du souvenir de manquements à une norme extérieure et sociale; " le repentir est le sentiment de la séparation de Dieu, le deuil pour la perte de la personne Divine du Christ, le goût de la mort à laquelle aboutit la privation de la Vie Divine, le sentiment de l'exil hors du Paradis".
L'ascèse corporelle, jeûne, veilles, métanies doit être comprise dans la perspective de ce repentir profond. Cette ascèse est avant tout, pour l'homme un moyen d'exprimer par tout son être et son coeur la conscience de son insuffisance, de l'insuffisance de tout le créé, de son besoin de Dieu.

 


"Pourquoi donc serions-nous effrayés du jeûne"... St Jean CHRYSOSTOME

 

Voyez-vous si j'avais raison de vous dire que nous n'avions point à craindre le jeûne, mais l'intempérance et la débauche ? Ce sont l'intempérance et la débauche qui ébranlèrent Ninive jusque dans ses fondements, et qui la mirent sur le penchant de sa chute. Grâce au jeûne, Daniel enfermé dans la fosse aux lions, resta sain et sauf au milieu de ces animaux comme il fût resté au milieu d'innocentes brebis. Bouillonnant de colère, la prunelle ensanglantée, ils n'osaient s'approcher de la table dressée devant eux; et, quoiqu'ils sentissent le double aiguillon de leur férocité native, plus terrible que la férocité des autres animaux, et de la faim qu'ils enduraient depuis sept jours, ils respectèrent cette proie, comme de toucher aux entrailles du prophète. Grâce au jeûne, les trois enfants qui avaient été jetés dans la fournaise de Babylone en sortirent le corps plus éclatant que les flammes dans lesquelles ils étaient longtemps restés. Mais si le feu de cette fournaise était un feu véritable, d'où vient qu'il ne produisit pas les effets du feu ? Si le corps de ces enfants était un corps réel, d'où vient qu'il n'éprouvait pas ce que les corps éprouvent en pareil cas ? Demandez-le au jeûne, et il vous répondra, et il vous résoudra cette énigme; car c'est vraiment une énigme que ce prodige d'un corps livré aux flammes et en sortant néanmoins victorieux. Voyez-vous cette lutte merveilleuse. Voyez-vous cette victoire plus merveilleuse encore ? Soyez donc remplis d'admiration pour le jeûne, et recevez-le à bras ouverts. Puisqu'il paralyse les ardeurs d'une fournaise, qu'il garantit de la cruauté des lions, qu'il chasse les démons, qu'il obtient la révocation des sentences divines, qu'il apaise la furie des passions, qu'il nous conduit à la liberté, qu'il ramène le calme dans nos pensées, ne ferions-nous pas un acte de la dernière folie, si nous redoutions et si nous repoussions une pratique à laquelle tant de biens sont attachés ? - Mais il brise et affaiblit notre corps, m'objectera-t-on. - Eh bien, plus l'homme extérieur s'affaiblira en nous, plus l'homme intérieur de jour en jour se renouvellera. Du reste, examinez sérieusement la chose, et vous trouverez que le jeune est un principe de santé. Si vous refusez d'ajouter foi à ma parole, consultez les médecins, et ils vous affirmeront cette vérité de la manière la plus formelle. Ils appellent l'abstinence la mère de la santé; ils regardent la goutte, les pesanteurs, les tumeurs, et une infinité d'autres maladies, comme la conséquence de la mollesse et de l'intempérance; véritable ruisseaux empoisonnés provenant d'une source empoisonnée, et qui nuisent également et à la santé du corps et à la vertuA de l'âme.

 

Pourquoi donc serions-nous effrayés du jeûne, s'il nous préserve de tant de maux ? Ce n'est pas sans motifs que j'insiste sur ce point. Je vois des hommes aussi rebutés et effrayés par l'approche du jeûne, que s'ils étaient sur le point de s'unir à une femme d'un caractère insupportable; je vois des hommes se perdre dans l'intempérance et dans l'ivresse; et c'est pour cela que je vous exhorte à ne pas sacrifier à de semblables excès les avantages de ce genre de pénitence. Lorsqu'on se dispose à prendre quelque potion amère pour dissiper la répugnance qu'inspire à l'estomac la nourriture, si l'on commence par manger abondamment, on aura toute l'amertume de la médecine sans en éprouver l'efficacité du remède. Aussi les médecins nous ordonnent-ils en pareil cas de nous coucher sans prendre quoi que ce soit, afin que la médecine puisse agir énergiquement sur les humeurs mauvaises. Il en est de même du jeûne : Si vous vous plongez aujourd'hui dans l'ivresse, et que demain vous preniez ce remède, il sera pour vous vain et inutile; vous aurez enduré la privation qu'il entraîne, et vous ne recueillerez pas les avantages dont il est la source : toute sa vertu échouera contre le mal que vous auront causé vos excès de la veille. Mais si vous avez soin de diminuer le poids du corps, et d'user de ce remède après vous y être préparé par la sobriété, il vous sera facile de vous purifier d'une grande partie de vos fautes passées. En conséquence, prenons bien garde, et de tomber du jeûne dans l'intempérance : celui qui veut user trop vite des forces de son corps malade et à peine convalescent, n'en fera qu'une chute plus prompte. Tel est le sort de notre âme, lorsqu'au commencement et à la fin du temps consacré au jeûne, nous obscurcissons des nuages de l'intempérance les réformes opérées par l'abstinence en nos âmes. De même que les individus qui doivent combattre les bêtes féroces, n'abordent le combat qu'après avoir couvert d'armes défensives les principales parties de leur corps, de même, bien des hommes aujourd'hui se préparent aux combats du jeûne par les excès de la table; ils se gorgent de viandes, ils s'environnent de ténèbres, et c'est avec de telles folies qu'ils accueillent l'arrivée de ce temps de calme et de paix. Quel que soit celui à qui je demanderai : "Pourquoi t'empresses-tu d'aller aux bains ?" il me répondra : "Pour purifier mon corps, et commencer ensuite le jeûne." Si je vous demande également : "Pourquoi vous enivrez-vous ?" vous me répondez de nouveau : "Parce que je dois commencer le jeûne." Mais n'est-il pas absurde d'accueillir ce saint temps à la fois et avec un corps pur et avec une âme abrutie et souillée ?"


Jeûne et épreuves par St Anatole d'Optina - Bon Carême !



"Le meilleur jeûne c'est de supporter

 

toutes les épreuves que Dieu nous envoie

 

sur notre chemin"

 

 St Anatole d'Optina

 

Quelques Saints que nous fêterons en Mars

 1er Mars

Ste martyre Eudocie la Samaritaine

Tropaire: Dans la droiture de ton âme ayant adhéré à l’amour du Christ, en disciple du Verbe tu rejetas dans l’oubli les beautés corruptibles qui ne durent qu’un temps: ayant, par le jeûne, mortifié tout d’abord les passions, en martyre, tu confondis ensuite l’ennemi. C’est pourquoi le Seigneur t’accorda la double couronne, illustre Eudocie; vénérable Martyre, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes.

Kondakion: Ayant mené ta lutte à bonne fin, après ta mort, illustre Eudocie, par l’effusion de tes miracles tu nous sanctifies, nous les fidèles accourant vers ton temple sacré; en cette fête, vénérable Martyre, nous te prions: puissent nos âmes être délivrées de leurs maux et puiser à ta source la grâce des miracles!

2 Mars

St Nicolas Planas (Papa Planas)

Tropaire: Louons notre protecteur, le pieux Nicolas, car il était doté des plus grandes vertus, il brilla en vrai prêtre du Dieu très haut, et fut Son fidèle serviteur. Car par sa sainte vie sur terre, il nous a laissé les plus sublimes, divins et infaillibles enseignements sur la patience à toute épreuve, la douceur, l'humilité sincère, et un vrai amour pareil à celui de Dieu.

Kondakion: Tu étais humble d'esprit et pur de cœur, illustre de vie et droit face à la vérité, ô sage. Tu illuminas le monde entier par les vertus et tu accordes la grâce à ceux qui s'approchent de toi ; et par tes intercessions, tu guéris tous ceux qui font appel à toi, ô père Nicolas.

2 Mars

St Joachim d'Ithaque, surnommé Papoulakis 

3 Mars

Sts et glorieux martyrs Eutrope, Cléonique et Basilisque

Cathisme: Ce trio de Martyrs a confessé devant un peuple nombreux la Sainte Trinité; aux multitudes des Incorporels il fut agrégé pour avoir combattu. Acclamons-les, fidèles, célébrant en ce jour leur sainte mémoire, dont le monde se réjouit.

4 Mars

 St Gérasime l'Anachorète du Jourdain

TROPAIRE: Le désert fut ta cité, dans la chair tu fus un ange, tes miracles te signalèrent, théophore Père Gérasime (Guérassime); par le jeûne, les veilles et l'oraison tu as reçu les charismes du ciel pour guérir les malades et les âmes des fidèles qui accourent vers toi. Gloire à Celui qui t'a donné ce pouvoir, gloire à Celui qui t'a couronné, gloire à Celui qui opère en tous, par tes prières, le salut.

KONDAKION: Embrasé par l'amour suprême, tu préféras à tous les délices du monde l'âpre désert du Jourdain; c'est là qu'un fauve te servit docilement jusqu'à ta mort et de chagrin se laissa mourir sur ton sépulcre, Père saint, Dieu te glorifiant d'une telle façon; vénérable Père, intercédant auprès de Lui, de nous tous, Gérasime (Guérassime), souviens-toi.

5 Mars

 St Nicolas, évêque de Jitcha et d'Ochrid 

Tropaire: En vérité, tu as été révélé comme une règle de foi, une image d'humilité et un professeur d'abstinence; ta pauvreté t'a enrichi. Hiérarque Père Nicolas, implore Christ notre Dieu pour que nos âmes soient sauvées.

Kondakion: Né à Lelich en Serbie, ta as servi comme archipasteur à l'église de Saint Nahum à Ochrid. tu as présidé sur le trône de Saint Sava à Zhicha, enseignant le peuple de Dieu et l'informant de l'Évangile, le conduisant au repentir et l'amour pour le Christ. Et pour lui, tu as  enduré des souffrances à Dachau. C'est pourquoi, Nicolas nous te glorifions comme un saint.

6 Mars 

 Les Quarante Deux sts martyrs d'Amorium 

Tropaire: les célestes Puissances ont admiré les exploits des saints Martyrs, car dans un corps mortel ils ont triomphé noblement de l’invisible ennemi par la puissance de la Croix et ils intercèdent auprès du Seigneur pour le salut de nos âmes.  

9 Mars

Les Quarante saints et glorieux Martyrs de Sébaste

Tropaire: Par les souffrances que les Saints endurèrent pour toi laisse-toi fléchir, Seigneur ; guéris toutes nos douleurs, Ami des hommes, nous t’en prions.

Kondakion: Ayant laissé à ce monde toute armée, vous vous êtes attachés au Maître des cieux, vous les Quarante Martyrs, car étant passés par le feu et par l’eau, vous avez reçu, Bienheureux, la gloire céleste  et les couronnes méritées.

11 Mars

St théophore Sophrone, patriarche de Jérusalem

Tropaire: La justice de tes œuvres a fait de toi pour ton troupeau une règle de foi, un modèle de douceur, un maître de tempérance; c’est pourquoi tu as obtenu par ton humilité l’exaltation et par ta pauvreté la richesse. Sophrone, pontife sacré, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes.

Kondakion: Toi qui as lutté avec un zèle divin et dont la bouche a répandu les véritables enseignements, toi qui as affermi l’Église par l’excellence de ton gouvernement et l’as confiée à la communauté monastique des lieux saints, vénérable Sophrone, patriarche de Jérusalem, tu as publié de sages discours pour notre instruction, et c’est à leur clarté que nous te chantons: Réjouis-toi, brillante gloire de la vraie foi.

12 Mars

 St Grégoire 1er, pape de Rome, dit le Dialogue 

Tropaire: Ta flûte pastorale de théologien l'emporta sur les trompettes des rhéteurs; toi qui scrutais les profondeurs de l'Esprit, tu as atteint la sublimité du langage par surcroît. Intercède, saint Grégoire, auprès du Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes.

 12 Mars

St théophore Syméon le nouveau Théologien

Tropaire: O saint père Syméon, tu reçus en ton âme la divine illumination. Tu fus dévoilé au monde comme une radieuse lumière dispersant toute ténèbre. Tu appelle toute l'humanité à chercher la Grâce du Saint Esprit, qu'elle avait perdue. O juste père! Prie Christ notre Dieu, afin qu'Il nous accorde abondante miséricorde!

14 Mars

St théophore Benoit de Nursie

Tropaire: Tu as montré la vérité de ton nom par tes combats d'ascète, Père Théophore Benoît; ayant fleuri comme un fils de bénédiction, tu devins une règle, un modèle pour tous ceux qui ont à coeur d'imiter ta sainte vie et s'écrient à l'unisson de leurs voix : Gloire à Celui qui t'a donné ce pouvoir, gloire à Celui qui t'a couronné, gloire à Celui qui opère en tous, par tes prières, le salut.

 16 Mars

St Christodule le Thaumaturge, fondateur du monastère de Saint-Jean-le Théologien à Patmos 

Moine et Higoumène, né en Bythinie vers 1021, il devient Moine et fonde un monastère et une bibliothèque au Mont Latmos de Carie. Plus tard avec l’aide de l’Empereur Alexis Comnène, il fonde à Patmos en 1079 un monastère initialement nommé de "Saint-Jean l’Évangéliste" qui s’appelle aujourd’hui du nom de son fondateur Christodoulos. Lors de l’invasion arabe de Patmos, il trouve refuge en Eubée où il est naît au Ciel en 1093

17 Mars

St Alexis l'homme de Dieu

Tropaire: T’élevant sur les vertus et purifiant ton esprit, tu as atteint l’objet suprême de ton désir; l’absence de passions fut la parure de ta vie, étonnante fut l’ascèse que d’un cœur pur tu embrassas; demeurant dans la prière tel un ange incorporel, comme soleil tu as brillé sur le monde, bienheureux Alexis.

Kondakion: Célébrant en ce jour avec foi la sainte fête du bienheureux Alexis, chantons-lui: Réjouis-toi, pur joyau des Moines saints.

17 Mars

St Patrick, évêque et illuminateur de l'Irlande 

Tropaire: Comme docteur et pasteur suprême, Saint Patrick, tu as montré le chemin qui mène vers la vie ; et, comme chef d’Eglise, tu as illuminé ta patrie ; l’ayant fait renaître par l’Esprit-Saint, tel un olivier au paradis spirituel, en Sainteté tu as fait croître tes enfants ; c’est pourquoi, te vénérant comme le compagnon des Apôtres et des Pontifes Saints, nous te prions d’intercéder auprès du Christ Dieu pour qu’il accorde à nos âmes la grâce du salut.

22 Mars

St néomartyr Euthyme l'Athonite, mort par le glaive à Constantinople en 1814

 23 Mars

 St hiéromartyr Nicon et ses Cent Quatre-Vingt-Dix-Neuf disciples

Tropaire: Dieu de nos Pères, dont la clémence agit toujours envers nous,/ n’éloigne pas de nous ta miséricorde, mais par leurs supplications gouverne notre vie dans la paix.

25 Mars

L'Annonciation de notre Très Sainte Souveraine et toujours Vierge Marie

Tropaire: Aujourd'hui, c'est le commencement de notre salut et la manifestation du mystère prééternel. Le Fils de Dieu devient le Fils de la Vierge et Gabriel annonce la grâce. Crions donc avec lui à la Mère de Dieu: " Réjouis-toi, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi ! " .

25 Mars

 St Tikhon, patriarche de Moscou et de toute la Russie

Tropaire: Louons Tikhon, le patriarche de toute la Russie, et Illuminateur de l'Amérique du nord ardent partisan des traditions Apostoliques, et bon pasteur de l'Eglise du Christ. Qui a été élu par la Providence Divine, et a donné sa vie pour ses brebis. Chantons-le avec foi et espoir, et demandons son intercession hiérarchique: préserver l'Eglise de Russie dans la tranquillité, et l'Eglise d'Amérique du nord dans la paix. Rassembler ses enfants dispersés un seul troupeau, amener au repentir ceux-là qui ont renoncé à la Vraie Foi, préserver nos terres de la guerre civile, et implorer la paix de Dieu pour tous les peuples! 

30 Mars

St théophore Jean le Sinaïte, surnommé Climaque

tropaire: Habitant du désert tel un ange dans ton corps, tu fis des miracles, ô Jean, notre père théophore ; par le jeûne, les veilles et la prière, tu as reçu des dons célestes ; tu guéris les malades et les âmes de ceux qui accourent vers toi avec foi. Gloire à Celui qui t’a donné la force, gloire à Celui qui t’a couronné, gloire à Celui qui par toi accomplit pour tous des guérisons.

31 Mars

St Innocent (Veniaminov), métropolite de Moscou, et illuminateur de l'Alaska et de la Sibérie

Prêtre veuf devenu évêque de Sitka, du Kamchatka et de l'Alaska, puis évêque de Blagoevtchensk sur le fleuve Amour et enfin métropolite de Moscou (1868-1879); il eut un rôle missionnaire important qui lui vaut le titre d'Illuminateur de l'Alaska et de la Sibérie (1879).   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annonces
 
RV à la rubrique "lire la Bible chaque jour", ci-dessous
Réunion jeunes 5-12 ans chaque Dimanche aussitôt après la Liturgie
Voir les fêtes des Saints dans la page accueil.
AG du Doyenné le 2 Mars à Paris
Liturgie des Présanctifiés chaque Mercredi à 18h30
Samedi 23 Mars à 10h : Liturgie au monastère de Godoncourt
Lundi 25 Mars à 8h : Liturgie de la fête de l'Annonciation